Comment mieux vivre son hypersensibilité émotionnelle? Les solutions

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Selon les recherches effectuées sur le sujet, une personne sur cinq serait atteinte par l’hypersensibilité émotionnelle. Qu’il s’agisse des émotions des autres ou de ses propres émotions, une personne hypersensible présente une réactivité plus prononcée aux stimuli émotionnels.

L’hypersensibilité émotionnelle est bien souvent considérée à tort comme une maladie. Toutefois, il s’agit plutôt d’un trait de caractère qui peut apparaître dès l’enfance. Aussi, les enfants hypersensibles sont généralement plus introvertis, peureux et timides. Ils ont constamment besoin d’être rassurés par leur entourage, notamment leurs parents.

Comment mieux vivre son hypersensibilité émotionnelle? Les solutions

À l’âge adulte, ces personnes hypersensibles sont prédisposées à la dépression puisqu’elles sont plus sensibles au stress. Toutefois, l’hypersensibilité émotionnelle n’est pas toujours handicapante si elle est bien gérée. Les personnes hypersensibles ou hyperémotives peuvent en effet mettre ce trait de caractère à profit dans les domaines artistiques et intellectuels. Explications…

Comprendre l’hypersensibilité émotionnelle

L’hypersensibilité émotionnelle est souvent perçue comme exagérée ou extrême par l’entourage de la personne qui en est atteinte. Elle conduit d’ailleurs à une amplification des ressentis et de leurs conséquences sur l’individu.

Selon les chercheurs, l’hypersensibilité désigne une sensibilité plus accrue par rapport à la moyenne. Elle peut apparaître de façon provisoire ou durable. L’hypersensibilité n’est pas un trouble, mais un trait de caractère que possèdent de nombreuses personnes. Cependant, elle est surtout retrouvée chez les personnes atteintes de la TDA/H ou troubles de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Il faut noter que les individus de tout âge peuvent expérimenter l’hypersensibilité émotionnelle.

Les stimuli et autres impressions du quotidien pénètrent de manière “non filtrée” chez les hypersensibles. Ainsi, ceux-ci deviennent facilement surexcités, ce qui induit des réactions émotionnelles fortes et parfois épuisantes, à la fois pour le sujet et pour son entourage.

L’hypersensibilité se présente sous différentes formes. En effet, on distingue de nombreux types d’hypersensibilité, notamment :

• L’hypersensibilité physiologique

• L’hypersensibilité émotionnelle

• L’hypersensibilité aux changements.

L’hypersensibilité physiologique

Les personnes touchées par ce type d’hypersensibilité sont particulièrement sensibles aux sons, aux odeurs, aux saveurs, à la lumière vive, ou encore à la sensation de faim. Souvent elles perdent leur sang-froid lorsqu’elles font face à ces stimuli.

Les hypersensibles ont également tendance à ne pas supporter la lumière intense et à souffrir d’allergies et d’intolérances alimentaires. Ils réagissent également de façon différente aux médicaments, par rapport aux autres personnes.

L’hypersensibilité émotionnelle

Les personnes atteintes par cette forme d’hypersensibilité sont particulièrement perturbées par les humeurs des autres, par les nouvelles qui passent au journal télévisé, etc. Elles sont vite émues, chamboulées et touchées par les stimuli extérieurs. Les sentiments de ces individus sont donc particulièrement intenses.

Ainsi, les comportements des hypersensibles sont souvent incompris par leur entourage. Cela signifie que les émotions des personnes touchées par l’hypersensibilité émotionnelle sont largement amplifiées à moindre contrariété et deviennent donc difficiles à contenir. Souvent, les hypersensibles se sentent isolés, voire menacés par l’extérieur. La plupart du temps, les entourages des hypersensibles les définissent comme des personnes fragiles et susceptibles.

L’hypersensibilité mentale

Les individus concernés par ce type d’hypersensibilité pensent souvent en symboles ou en images tandis que la plupart des personnes pensent de façon verbale. En d’autres termes, ce sont d’abord les mots qui défilent pour les personnes qui pensent de manière verbale. Après cela, les images vont venir illustrer leurs pensées. Selon les études menées à ce sujet, le penseur verbal génère environ deux mots par seconde. En revanche, les hypersensibles “pensent” 32 images par seconde.

L’hypersensibilité aux changements

Les hypersensibles ont tendance à être facilement perturbés lorsqu’on change leur environnement ou leurs habitudes. Ils ressentent également de la difficulté lorsqu’ils doivent faire face à des imprévus. Ainsi, un changement minime dans le programme de ces individus risque de complètement les déstabiliser. En effet, le moindre changement peut impacter l’humeur des personnes hypersensibles.

Comment se manifeste cette sensibilité émotionnelle ?

L’hypersensibilité émotionnelle ou hyperémotivité se manifeste sous différentes formes. Il faut noter que chaque signe n’est pas systématiquement présent chez les personnes hyperémotives. Ainsi, on peut observer :

• Une impulsivité

• Une difficulté à s’adapter et une peur de l’inconnu

• Une hypervigilance

• Une intolérance à l’ennui. En effet, les hypersensibles ne supportent pas l’inactivité, l’ennui et la passivité,

• Une fatigue et une insomnie

• Une difficulté à communiquer

• Une explosivité émotionnelle ou à l’inverse, une incapacité à s’affirmer et s’opposer

• Une réticence à défendre ses droits

• La peur du conflit

• Une tendance à être facilement intimidé, ou inversement, une attitude menaçante

• Une grande fidélité en amitié

• Une grande empathie. L’hypersensible a tendance à se mettre systématiquement du côté du plus faible

• Une grande tendance à la dépendance affective

• Une sensibilité accrue au regard de son conjoint

• Une incapacité à aller aborder un inconnu ou inversement, une “surexposition” incontrôlée

• Une grande souffrance en cas de ruptures sentimentales

• Une hypersensibilité aux critiques et aux reproches

• Une tendance à banaliser le suicide face aux émotions

• Une grande conscience des actes manqués, du temps qui passe, des pertes, etc.

• Une hypersensibilité aux changements anodins (déménagement, changement de voiture, etc.)

• Une difficulté à s’attacher aux personnes. Mais une fois installé, l’attachement est très robuste.

• Des montées émotionnelles et pleurs fréquents dans des situations chargées d’émotions (films, sport, spectacle, etc.)

Des manifestations émotionnelles

Les personnes hypersensibles présentent des hyper-réactivités à des stimuli qui ne font pas réagir la plupart des gens. D’autre part, elles éprouvent également un débordement émotionnel lorsqu’elles font face à des situations génératrices d’émotion. Il s’agit entre autres du cas de l’hypersensibilité émotionnelle liée au syndrome de Stendhal. Il faut noter que ce débordement d’émotions apparaît même en cas d’émotions agréables.

Pour les personnes hyperémotives, on observe une inadaptation entre l’intensité, la fréquence, la durée et la qualité de l’émotion. En effet, elles ont du mal à faire face à presque toutes les situations et éprouvent une émotion trop forte sur une durée anormalement longue. En d’autres termes, les hypersensibles éprouvent souvent des émotions non adaptées à la situation à laquelle ils font face.

Il faut également noter que les ressentis ont tendance à s’amplifier chez les hypersensibles. Aussi, ces derniers expérimentent une fragilité en cas de dysfonctionnement, de difficulté et d’imprévus. Parfois, l’hypersensibilité émotionnelle se traduit par des attaques de panique.

Des signes cognitifs

Les hypersensibles possèdent une faculté à mémoriser leurs propres vécus avec beaucoup d’acuité. Ainsi, ils ont souvent tendance à détailler leurs propres expériences. D’autre part, les personnes hypersensibles sont capables de rire, de pleurer et d’éprouver une anxiété avec une fréquence beaucoup plus élevée que la moyenne.

D’autre part, les hypersensibles souffrent également d’une difficulté de mentalisation. En effet, ils ont du mal à effectuer une lecture structurée des émotions, des processus psychiques, des intentions d’autrui, etc.

Une hypersensibilité à des stimuli spécifiques

Les personnes sujettes à une hypersensibilité émotionnelle font souvent face à :

• Une hyperosmie : une hypersensibilité aux odeurs,

• Une hyperacousie : une hypersensibilité aux sons, voire une misophonie (une phobie des sons),

• Une photophobie : une hypersensibilité à la lumière

• Une hypersensibilité aux ondes électro-magnétiques.

Quelles sont les causes ?

Les causes de l’hypersensibilité émotionnelle sont encore méconnues. Toutefois, l’intervention d’un psychiatre est nécessaire afin de poser le diagnostic médical et éliminer la cause organique de l’hypersensibilité.

Les diagnostics physiques

Les diagnostics physiques de l’hypersensibilité émotionnelle sont :

• Des pathologies hormonales telles que les dysthyroïdies, les syndromes de Cushing, et les troubles des hormones sexuelles.

• Des infections, des troubles neurologiques ou une épilepsie, en cas d’hypersensibilité spécifique, d’apparition progressive ou brutale.

• Des démences.

• Des pathologies ORL comme les otites.

Il faut noter que ces diagnostics doivent être éliminés par le psychiatre avant d’intervenir sur le plan psychologique.

Les diagnostics psychiatriques

L’hypersensibilité émotionnelle peut être liée par différents troubles d’ordre psychiatrique, dont :

• Une hypersensibilité fréquente, simple et isolée,

• Des troubles anxieux,

• Un PTSD ou syndrome de stress post-traumatique,

• Des troubles de l’humeur,

• Des troubles bipolaires,

• Une dépression,

• Le TDAH,

• La Précocité ou Haut Potentiel.

Les conséquences au quotidien ?

À priori anodine, l’hypersensibilité émotionnelle peut engendrer des conséquences plus ou moins graves pour l’individu.

Fatigue

Le traitement accru des informations, l’hyperstimulation et les variations émotionnelles accompagnent généralement l’hypersensibilité émotionnelle. Aussi, les hypersensibles ont tendance à sentir que les autres “aspirent” leur énergie, ce qui engendre souvent une grande fatigue.

Anxiété

Les personnes qui souffrent d’une hypersensibilité émotionnelle peuvent expérimenter un trouble anxieux. En effet, l’anxiété fait partie des troubles mentaux les plus fréquents qui accompagnent l’hyperémotivité. La personne risque alors de faire des crises de panique aiguës.

Dépression

Les hypersensibles sont plus sujets à la dépression. En effet, ces individus perçoivent souvent une petite contrariété en un problème difficile, voire impossible à surmonter. Parfois, l’hypersensibilité émotionnelle s’accompagne paradoxalement d’une impression de vide.

Troubles du comportement alimentaire

L’hypersensibilité émotionnelle est un terrain favorable pour les troubles du comportement alimentaire. En effet, à force de ressentir une série d’éléments issus de l’extérieur, la personne hypersensible a souvent l’impression d’être submergée par ses émotions. Une sensation de vide s’en suit. L’individu devient donc hyperphagique ou boulimique pour combler le vide qu’il ressent. Il en résulte alors une prise de poids.

Troubles du sommeil

Au même titre que la dépression, les troubles du sommeil font également partie des conséquences les plus fréquentes de l’hypersensibilité émotionnelle. En effet, le trop-plein d’émotions, les stress et l’anxiété risquent de fatiguer la personne hypersensible, et le sommeil peut en pâtir.

Impulsivité

Dans certains cas, les pressions extérieures s’échappent parfois dans une compulsion d’achats, de sports ou de relations sexuelles. Cette impulsivité remplit une fonction libératoire pour l’hypersensible. En effet, avec ces compulsions, les hypersensibles se sentent plus “vivants”.

Complications sociales

Les hypersensibles sont mal à l’aise avec de longues journées de travail. Ils ont également du mal à s’adapter à un environnement de travail peuplé. Les hypersensibles ressentent également une difficulté à faire face au stress lié au travail.

Addictions

En effet, les hypersensibles ont tendance à consommer de la drogue ou de l’alcool pour apaiser leur hyperémotivité. Ces substances engendrent donc une addiction.

Comment traiter l’hypersensibilité émotionnelle ?

En cas d’un diagnostic plus large, il faut commencer par prendre celui-ci en charge avant de se focaliser sur l’hypersensibilité émotionnelle. En effet, il peut s’agir notamment d’un trouble de l’humeur ou du trouble anxieux. D’autre part, le traitement de l’hypersensibilité émotionnelle repose sur la psychothérapie.

La TIP ou thérapie interpersonnelle

Pour remédier à l’hypersensibilité émotionnelle, la TIP reste la solution de référence. En effet, elle permet la prise en charge de la dimension interpersonnelle qui est liée aux problèmes d’hyperémotivité. D’autre part, la thérapie interpersonnelle est particulièrement efficace pour prendre en charge les autres troubles dont la dépression, le trouble de la personnalité borderline et le trouble bipolaire.

Le principe de la thérapie interpersonnelle est simple. Il s’agit d’accompagner la personne à mentaliser ses intentions, ses émotions et celles d’autrui. En effet, la difficulté à attribuer des intentions correctes aux autres joue un rôle important dans le mécanisme de l’hypersensibilité émotionnelle. Ainsi, les personnes hypersensibles ont du mal à percevoir l’intention des autres de façon claire et ont donc tendance à se méfier. L’hypersensible perçoit son entourage comme animé de mauvaises intentions et hostile. En aidant la personne hyperémotive à avoir une lecture fiable des intentions de son entourage, la TIP permet d’expérimenter une relation interpersonnelle apaisée.

D’autre part, la TIP aide également le patient à exprimer ses émotions de façon plus précise grâce à des techniques dédiées, dont la clarification émotionnelle. Dans cette démarche, la thérapie interpersonnelle aide les personnes hypersensibles à :

• prioriser leurs attentes,

• définir leurs besoins, et

• identifier leurs dysfonctionnements interpersonnels.

Aussi, il s’agit de soigner l’hypersensibilité émotionnelle à la racine en soignant le défaut de mentalisation.

La TCC ou thérapie cognitive et comportementale

Cette alternative fait également ses preuves dans la prise en charge de l’hypersensibilité émotionnelle. Ainsi, le psychiatre ou le psychologue aide la personne hypersensible à rationaliser ce qu’elle vit. Le patient essaie donc de mettre son vécu “à distance” afin de ne pas être submergé par ses émotions.

L’idée dans cette démarche est de se concentrer sur les représentations mentales de la personne. Il s’agit également de travailler sur son interprétation du contexte et de la situation. Grâce à la thérapie cognitive et comportementale, le psychiatre ou le psychologue soigne la cause de l’hypersensibilité. Ainsi, le professionnel qui s’occupe de la prise en charge du patient aura par exemple recours au questionnement socratique et à la restructuration cognitive.

En complément à la TCC et à la TIP, le “Mindfullness” ou la “Pleine Conscience” fait également partie des solutions efficaces. Cette psychothérapie a en effet fait ses preuves auprès de nombreuses personnes touchées par l’hypersensibilité émotionnelle.

Comment mieux vivre l’hypersensibilité émotionnelle ?

Pour mieux vivre l’hypersensibilité émotionnelle, vous pouvez appliquer différentes pratiques. En effet, il est tout à fait possible de vivre heureux tout en ayant une hyperémotivité. Différentes techniques peuvent être appliquées afin de soulager la souffrance liée à l’hypersensibilité émotionnelle. Déculpabilisez-vous et portez un regard bienveillant sur vous-même. Protégez-vous des lieux, des personnes et des circonstances qui vous font sentir mal dans votre peau. Considérez votre hypersensibilité émotionnelle comme une force. En effet, les personnes hypersensibles ont une intelligence émotionnelle bien plus élevée par rapport à la moyenne. Et surtout, apprenez à lâcher prise de temps en temps. Souvenez-vous que vous ne pouvez pas avoir une emprise sur tout ce qui vous entoure. Vous pouvez également tenir un journal des émotions. Notez ce qui a déclenché vos émotions et la façon dont celles-ci se sont exprimées.

Comprendre la sensibilité émotionnelle

Commencez par comprendre que l’hypersensibilité émotionnelle n’est pas un handicap ni une tare. En effet, cela peut même conférer de nombreux avantages. Comprendre l’hypersensibilité émotionnelle, c’est également accepter et comprendre que les autres ne fonctionnent pas de la même manière que vous.

Gérer les émotions

Il faut également comprendre que les émotions que vous ressentez ne sont pas des sensations désagréables qu’il faut refouler. Qu’elles soient positives ou négatives, vos émotions sont votre système d’alarme. Cessez la répression émotionnelle et essayez de comprendre vos émotions et si nécessaire, transformez vos perceptions d’une situation.

Utilisez des outils qui favorisent la gestion de vos émotions

Certains outils et techniques peuvent vous aider à gérer vos émotions de façon plus efficace :

• La coécoute : cet outil de prise d’autonomie favorise la décharge émotionnelle.

• La TIPI : ou technique d’identification des peurs inconscientes est une approche simple, facile, rapide et très efficace pour éviter l’angoisse.

• L’expression artistique : pour exprimer vos émotions, vous pouvez avoir recours à l’art (l’écriture, la peinture, le dessin, la musique, la photographie, etc.).

Aussi, il est intéressant d’apprendre à vous protéger des personnes qui ne vous conviennent pas. N’hésitez pas à limiter le contact avec les personnes qui vous mettent mal à l’aise.

Les médecines douces pour soulager les souffrances liées à l’hypersensibilité émotionnelle

Afin d’atténuer les effets de l’hypersensibilité émotionnelle, il est intéressant de se tourner vers les médecines douces.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont d’excellentes alternatives aux traitements médicamenteux dans la prise en charge de l’hypersensibilité émotionnelle. En effet, vous pouvez opter pour les huiles essentielles qui agissent directement sur le système nerveux central :

• La Marjolaine possède des effets calmants et est recommandée pour limiter les débordements d’émotions.

• L’orange amère et l’orange douce possèdent un pouvoir anxiolytique. Les huiles essentielles d’orange ont donc un effet relaxant et apaisant.

• Une diffusion d’huile essentielle d’Ylang-ylang est également efficace pour se détendre et lâcher prise.

Toutes ces huiles essentielles peuvent être utilisées en diffusion, en massage. Vous pouvez également les ajouter dans votre bain.

Les élixirs floraux

L’Achillée Rose est un élixir floral qui s’adresse particulièrement aux personnes ayant un tempérament hypersensible. La menthe Pouliot est également conseillée pour les personnes qui se sentent facilement influençables et qui se laissent souvent envahir par les problèmes de leur entourage. D’autre part, pour se protéger des influences extérieures, la fleur de Bach de Noyer représente également une alternative efficace.

Les élixirs floraux peuvent être utilisés par tous. En effet, ils sont dénués d’effets indésirables et ne présentent aucun risque de surdosage. Pour équilibrer une émotion passagère, il suffit de prendre quelques gouttes. Si vous souhaitez opter pour un traitement de fond, poursuivez vos prises de façon régulière pendant 3 ou 4 semaines.

Les autres disciplines pour mieux gérer vos émotions

Afin d’atténuer les souffrances qui résultent de l’hypersensibilité émotionnelle, vous pouvez également avoir recours à d’autres disciplines douces. Il s’agit entre autres de la sophrologie, du yoga ou encore de la méditation. Ces disciplines douces vous aident à lutter contre le stress. Elles vous permettent également d’apprivoiser votre corps et vous apprennent à faire de votre hypersensibilité émotionnelle une force.

En termes de traitement médicamenteux, on préconisera les anxiolytiques et les antidépresseurs. Il faut cependant faire attention pour éviter une addiction à ces substances. Alternativement, on peut avoir recours aux médecines douces telles que l’utilisation des huiles essentielles ou des élixirs floraux.

Les avantages d’être plus sensible émotionnellement ?

Toutefois, contrairement aux idées reçues, l’hypersensibilité émotionnelle présente un bon nombre d’avantages. En effet, les hypersensibles possèdent une capacité d’empathie bien plus développée que la moyenne. Ainsi, ils peuvent être un excellent support pour les personnes qui les côtoient.

D’autre part, les hypersensibles sont également capables de traiter une information de façon bien plus précise que les autres. Aussi, ils font preuve d’une intuition certaine et d’une sensibilité artistique authentique. Cela explique ainsi la créativité de ces personnes. Les personnes hypersensibles font également preuve de plus d’ouverture d’esprit. Ils pensent également plus vite et établissent plus rapidement des liens. Ainsi, les hypersensibles décèlent les avantages et désavantages d’une décision en particulier de façon plus rapide.

Conclusion

L’hypersensibilité est un terme fréquemment utilisé dans de nombreux contextes. Toutefois, les notions auxquelles il correspond sont rarement définies de façon claire. De ce fait, de nombreuses personnes sujettes à l’hypersensibilité ne sont pas reconnues dans leurs souffrances.

Selon les études menées sur ce sujet, l’hypersensibilité émotionnelle semble déterminée génétiquement. En effet, les hypersensibles réagissent aux stimuli externes et internes de façon plus exagérée qu’un individu moyen. De plus, ils possèdent un système nerveux bien plus sensible et plus réactif.

N’hésitez pas avoir recours à un thérapeute pour vous aider à surmonter vos souffrances, à mieux gérer vos émotions et à mieux vivre votre hypersensibilité.

Blog