Hypersensibilité et dépression : comment gérer ses émotions ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Hypersensibilité et dépression : comment gérer ses émotions ?

L’hypersensibilité

L’hypersensibilité est une extrême émotivité qui se manifeste au quotidien. Les personnes hypersensibles ressentent trois fois plus d’émotions que les personnes normales.

Ainsi, ces hypersensibles n’arrivent pas à contrôler leurs émotions. Se sentant ainsi souvent différents des autres, et catalogués de fragiles, ces personnes en arrivent à devenir dépressifs au fil du temps.

 L’hypersensibilité peut se soigner à travers plusieurs exercices. À travers, des exercices de respiration, on peut arriver à contrôler ses émotions et regagner de la confiance en soi pour éviter la dépression.

L’hyperémotivité un pas vers la dépression ?

 La vie des personnes souffrant d’hypersensibilité est chargée de mortifications psychiques en tout genre.  Cette instabilité émotionnelle crée de l’épuisement psychologique et un mal-être existentiel qui se prolonge dans le temps.

Ces personnes s’en veulent souvent de ne pas être comprises par les autres, et sont souvent affectivement dépendantes, vu leur émotivité excessive.

 Ne supportant pas le rejet, il leur arrive de manquer d’assurance et de s’isoler. Étant la constante proie de leurs propres sentiments, leurs forces psychiques s’affaiblissent peu à peu, ce qui les conduit à une grave fatigue psychologique.

Un hypersensible peut vite passer du rire aux larmes ou d’une profonde joie au désespoir le plus total. Ce sont des personnes dont l’état mental flirte avec la bipolarité ou la dépression.

Quels sont les conséquences ?

Les personnes hypersensibles vivent mal des situations, qui, pour des gens normaux, ne sont pas difficiles. Ces personnes sont souvent sujettes à des moqueries, car les autres les considèrent comme des faibles.

Hyper-altruistes et très empathiques, ils donnent plus qu’ils ne reçoivent, et finissant par remarquer cette injustice, se laissent aller à la mélancolie et à l’abattement moral. Pris de tristesse, ils ne sont plus du tout productifs et utiles pour leurs entourages et pour eux même.

Cette dépression à laquelle ils arrivent inévitablement, est caractérisée par une asthénie générale, des troubles de sommeil, un manque d’appétit, une perte totale d’intérêt pour la vie et des pensées suicidaires.

L’hypersensibilité n’est pas une faiblesse d’esprit. C’est juste un handicap, qui mal gérée peut conduire à la dépression. Il faut donc l’identifier et la guérir par de simples exercices. La bonne nouvelle est qu’on peut la guérir par de simples exercices de respirations.

La respiration pour mieux gérer ses émotions

La respiration est cette fonction biologique naturelle par laquelle, on inspire de l’oxygène et on élimine le gaz carbonique. Elle est indispensable pour la vie. Il existe de nos jours une respiration curative, peu connue jusqu’à lors, appelée respiration profonde.

Empruntée au yoga, elle est composée d’exercices simples pour bien oxygéner le corps, diminuer le stress et l’anxiété, améliorer la concentration et calmer les émotions intenses.

En quoi consiste-t-elle ?

C’est une respiration qui se fait beaucoup plus par l’abdomen. Elle consiste à se gonfler lentement le ventre d’air lors de l’inspiration, et à expirer lentement. Il est conseillé de compter mentalement jusqu’à 5 aussi bien lors de l’inspiration que de l’expiration.

Pratiquée régulièrement, lors de la journée et des pauses, elle procure une bonne relaxation et un regain d’énergie.

Cette respiration est vivement recommandée aux personnes souffrant d’hypersensibilité, pour réduire leur stress au quotidien, leur redonner plus d’assurance, favoriser leur bien-être et leur éviter la dépression.  


Lisez aussi:

Gestion des émotions : quelle formation choisir ?

Hypersensibilité électromagnétique : comment s’en protéger ?