Hypersensibilité électromagnétique : comment s’en protéger ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Hypersensibilité électromagnétique  : comment s’en protéger ?

L’hypersensibilité électromagnétique

L’hypersensibilité électromagnétique peut se définir comme une intolérance environnementale (idiopathique), due à une extrême exposition aux ondes électromagnétiques.

Elle est un ensemble de syndromes non particuliers relatés par les sujets eux-mêmes. Même pour le moment sans preuves cliniques, cette hypersensibilité existe vraiment.

 Beaucoup de personnes, affirment réagir à des intensités bien inférieurs, au seuil (seuil pris en compte dans la définition des normes d’exposition au public) d’au-delà desquels sont censés se manifester des effets thermiques de ces ondes sur le corps.

Cette hypersensibilité a quand des conséquences physiques et psychosomatiques sur les victimes. Comment s’en protéger ?

Conséquences de ce trouble physique

Ces conséquences sont tant physiques que psychosomatiques. Pour les conséquences physiques, il est souvent cité :

  • Des sensations de pressions dans le crâne
  • Des fourmillements dans le corps
  • Des bourdonnements d’oreilles
  • De l’hyperacousie
  • De l’hypersensibilité aux odeurs
  • Des bouffées de chaleurs
  • Des migraines et nausées
  • Des pertes d’appétit
  • Des douleurs musculaires et des contractions involontaires
  • Des gonflement et rougeurs sur la peau
  • Des palpitations cardiaques, etc.

Au niveau des conséquences psychosomatiques il est souvent cité :

  • Des difficultés de concentration
  • Des troubles de l’élocution
  • Des troubles du sommeil
  • Des troubles anxieux
  • L’isolement social
  • L’apathie
  • De l’irritabilité
  • Des troubles de mémorisation à court terme

Qu’en dit l’OMS ?

Ce sont ces conséquences ci-dessus qui sont les plus souvent citées lors des études périodiques de l’OMS.

Mais, cependant, l’OMS considère qu’il n’existe ni critères diagnostiques clairs pour ce problème, ni bases scientifiques indubitables permettant de relier ces symptômes à une exposition aux champs électromagnétiques.

Selon l’OMS, «  il existe aussi certains éléments indiquant que ces symptômes peuvent être dus à des maladies psychiatriques préexistantes, ainsi qu’à des réactions de stress résultant de la crainte inspirée par les éventuels effets sur la santé des champs électromagnétiques ».

Toutefois, malgré le scepticisme de l’OMS sur le sujet, il convient de s’en protéger.

Comment se protéger contre l’hypersensibilité électromagnétique ?

Electro-hypersensibles ou non, nous devons tous nous protéger un temps soit peu de ces ondes.

La mesure essentielle à prendre est de réduire d’abord notre exposition aux appareils électroniques (téléphones portables, tablettes, ordinateurs, télévisions, etc.) et aux connexions wifis, au strict minimum.

L’emplacement de nos logements aussi par rapport à des sources électromagnétiques, est à prendre au sérieux. Il est souhaitable de simplement déménager pour préserver notre santé.

Comment limiter les effets ?

Malheureusement pour certains, leur travail quotidien les exposent à ces ondes à longueur de journée, et ils ne peuvent donc vraiment pas les éviter.

Ces personnes doivent opter pour une alimentation saine, pour renforcer leur système nerveux et immunitaire, et éviter la viande car elle contient souvent des métaux lourds conducteurs d’électricité et d’ondes.

La plupart des métaux sont stockés dans les parties grasses du corps. Il est donc indispensable de se débarrasser de l’excès de gras.

Il est aussi recommandé à ces personnes de prendre des bains minéraux (mettre du sel dans son bain pour détoxiquer son corps), ou des bains chauds pour donner plus d’énergie ionique à son corps et annihiler les effets des ondes électromagnétiques dans le corps.               


Lisez aussi:

Hypersensibilité et dépression : comment gérer ses émotions ?

Hypersensibilité émotionnelle : comment faire pour s’en sortir ?