Comment les émotions affectent vos organes ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Comment les émotions affectent vos organes ?

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Réaction psychologique, une émotion est un sentiment fort qui bouscule et influence le comportement humain. C’est aussi l’état d’esprit d’une personne par rapport à ce qui lui arrive. Elle peut être associée à l’humeur, aux prédispositions et à la motivation.

Généralement brutale, elle induit des réactions spontanées et inattendues pour la plupart. C’est une forme de communication qui se manifeste souvent par des expressions faciales, des changements  dans la voix, et rarement aussi, des grimaces.

Quels sont les différents sentiments ?

Les différentes émotions de base sont : la peur, la colère, le dégoût, la tristesse, la surprise, la joie. Beaucoup d’autres émotions et sensations fortes sont dérivées de ses émotions de base.

Et, en tant que tel, chacune de ses émotions nous influence à sa manière. Tant positives que négatives, elles agissent constamment sur nos comportements et affectent nos organes.

Comment cela affecte nos organes ?

Chaque organe du corps humain est affecté par les émotions d’une manière ou d’une autre. Notre corps répond à chaque stimulation.

Les poumons sont par exemple associés à la tristesse, le foie à la colère et les reins à la peur. Les émotions négatives affaiblissent nos organes tandis que les émotions positives les vivifient et les tonifient.

Il est donc conseillé de ne pas trop s’attarder sur la négativité, car les émotions négatives affaiblissent et rongent. Être prédisposé à la joie et confiant, entraîne des émotions positives bénéfiques pour nos organes.

Diaphragme bloqué

Le diaphragme est un muscle qui sépare la cavité thoracique de la cavité pulmonaire. Son rôle est de favoriser une meilleure ventilation pulmonaire. Il est considéré comme un deuxième cœur. Il est le plus volumineux et le plus important des muscles inspiratoires.

Vu que, de nos jours, nous respirons tous un peu plus vite que naturellement, on a tous un peu le diaphragme bloqué. Ceci ne nous avantage pas et ne permet pas une meilleure oxygénation de notre corps.

Oxygénation des organes

Selon les médecines ancestrales chinoises, si nous parvenons à débloquer nos diaphragmes, les maladies psychiques et physiques n’auraient aucune chance de se manifester.

Le diaphragme est un muscle très sensible aux émotions. Il se contracte au moindre stress et finit par se bloquer. Ce qui expose à toutes sortes de maladies car les toxines ne sont plus bien évacuées.

La bonne nouvelle est qu’on peut débloquer le diaphragme par une meilleure respiration. C’est simple. Il faut mieux respirer et respirer profondément. Respirer ainsi, consiste à gonfler d’air, à la fois la poitrine et l’abdomen, lors de l’inspiration.

C’est une respiration lente. Ça permet, non seulement de débloquer le diaphragme, mais aussi de lui permettre de nous fournir une meilleure oxygénation des organes.

Une meilleure oxygénation des organes est très bénéfique pour la santé et permet de mieux contrôler ses émotions grâce à la maîtrise de soi. C’est obligatoire de mieux respirer pour débloquer son diaphragme, si on veut être plein d’énergie et bien contrôler ses émotions. 


Lisez aussi:

Comment gérer son hypersensibilité avec la méditation?

Comment ne pas pleurer quand on est hypersensible ?