Comment gérer son hypersensibilité avec la méditation?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Comment gérer son hypersensibilité avec la méditation?

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ? 

Hypersensible, une personne dont la sensibilité de ses émotions dépasse la moyenne provisoirement ou durablement. Elle peut être très difficile à contrôler par l’individu.

Cette sensibilité très  forte cache en  trois choses : une intense réceptivité à ce qui nous entoure, une forte émotivité et une grande expressivité. Les ressentis et les perceptions décuplées de l’hypersensible sont plus  forte que la moyenne.

Chaque événement a un effet particulier pour celui qui fait face à cette sensibilité. Le phénomène se produisant régulièrement  épuise émotionnellement la personne concernée.

Face à cela, l’hypersensible a besoin de temps et de méditation pour digérer les événements afin de mieux les combattre.

 La première chose pour réussir la méditation est de regarder en soi. Pour gérer votre hypersensibilité, vous devez d’abord pouvoir la reconnaître.

Vous devrez peut-être passer plusieurs heures de dialogue interne pour reconnaître votre hypersensibilité comme faisant partie intégrale de votre personnalité et vous accordez le pouvoir d’agir en conséquence. 

Qu’est-ce qui accentue ce trouble psychique ?

 Plusieurs facteurs externes peuvent accélérer ce sentiment d’hypersensibilité chez un individu. Il y a entre autre la fatigue, de l’hyperstimulation, ou lorsque des événements personnels compliqués se manifestent.

Le phénomène devient insupportable. Alors l’hyper-sensibles  s’isole ou  prend du recul. 

La méditation pour gérer l’hyperémotivité

Rebeihi William, président de l’Association des Hyper-sensibles de France a évoqué cette solitude qui peut toucher ces personnes aux émotions exacerbées.

Cette association,  se réunit tous les dix jours à Paris et régulièrement ailleurs sur le territoire a pour but de créer un dialogue avec d’autres personnes dans le même cas.

La méditation est très utile dans le contrôle de son hypersensibilité. Par l’intervention d’une tierce personne par laquelle on s’identifie, cela facilite la circulation de ses émotions. Discuter de ses sentiments avec quelqu’un est loin d’être un signe de faiblesse.

Au contraire, c’est  un bon exercice qui vous permettra de soulager votre inconscient et d’établir des relations. Cette personne peut être aussi un souffrant ou juste un proche neutre indépendant et impartial.

 Méditation en pleine conscience, exercices d’entraînement de l’esprit,   prendre du recul quant au fourmillement incessant des pensées, et développer une certaine sérénité. 

D’autres activités, telles que le sport, permettent de se vider régulièrement la tête, et également de toutes les émotions ingurgitées pendant la journée.

S’auto-discipliner en développant un équilibre personnel. À travers la méditation ou la pratique d’une activité physique régulière, l’hyper-sensible peut alors exulter toute une série d’émotions. 

Transformer son hypersensibilité en force. 

Cette émotion particulière peut aussi se voir de manière positive. En s’appuyant sur cette capacité inhabituelle, l’empathie peut ainsi se développer pour mieux comprendre les autres et décrypter leur façon d’être, leur personnalité.

De manière plus large, vous pouvez chercher comment mettre votre empathie et votre besoin de contribution au monde au service d’une cause. 

Un petit conseil 

Cesser d’absorber les émotions des autres. En effet, l’hyper-sensible de par sa personnalité empathique à souvent tendance à vivre les émotions des autres comme si c’était les siennes. Si l’émotion est trop forte, il faut alors prendre du recul.


Lisez aussi:

Comment gérer ses émotions au travail grâce a l’hypnose ?

Comment les émotions affectent vos organes ?