Quelle méditation pour la personne hypersensible ? 

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Quelle méditation pour la personne hypersensible ? 

Les personnes hypersensibles

 Du fait de leur hypersensibilité, les personnes hypersensibles sont autodestructrices. Elles sont sujettes à de nombreuses appréhensions qui agitent constamment leur bien-être.

Ces personnes font de leur mieux pour normaliser leurs rapports sociaux et s’épanouir. Mais, peu réussissent vraiment. Beaucoup finissent seules et frustrées.

Ces personnes ont besoin d’une discipline pour retrouver le peu de bien-être nécessaire pour une joie de vivre ; ces personnes ont besoin de la méditation sur une base quotidienne. Quelle est la technique de méditation la mieux adaptée aux personnes hypersensibles ?

La méditation pour ceux qui sont trop sensibles

Consistant à se recueillir pour faire le vide dans son esprit et se relaxer totalement, la méditation produit un apaisement du mental.

Dans le langage pédagogique, elle est souvent assimilée à la spéculation philosophique, vu qu’au XVII siècle elle est devenue un genre littéraire titrant tant les œuvres poétiques que philosophiques.

La méditation est un exercice à caractère métaphysique pour soigner voire annihiler le mal existentiel. On peut s’en servir pour améliorer son quotidien et apaiser ses angoisses. Elle se fait à travers plusieurs techniques.

Dans un cadre strictement thérapeutique, elle peut être aussi bien contemplative, qu’hypnotique. Elle peut se faire aussi par la pratique et l’écoute de la respiration.

Quelles sont les techniques de méditation les mieux adaptées ?

Les hypersensibles sont des personnes dont le cerveau a toute une panoplie d’informations à traiter, vu leur extrême sens des détails. Ce dont ils ont besoin, c’est de souffler et de lâcher prise.

Savoir apprécier certains éléments de l’instant présent, savoir observer (méditativement parlant), savoir respirer ; voici ce qui s’impose aux hypersensibles.

Observer

Les occupations quotidiennes prennent tellement de place dans nos vies, qu’on en arrive à oublier d’apprécier la vie elle-même. Nous avons tous une fois dit « la vie est belle ».

Mais, est-ce que nous la constatons vraiment ? Nous arrive-t-il de nous arrêter, ne serait-ce qu’un instant, pour apprécier la beauté de la nature ?

Les teints de nos peaux, les diverses couleurs qu’offre la nature, cet éternel fond azur qui peint le ciel, ces différents oiseaux qui déploient leurs ailes et s’offrent en spectacle dans les airs, cette infinité de verdures qui emprisonne souvent notre vue et ce sol coloré, etc.

C’est un peu en quoi consiste la méditation contemplative de l’observation. Pendant nos pauses et breaks, prenons souvent un peu le temps d’observer tout cela. C’est un spectacle infini et naturel qui s’offre à nous.

Cela peut paraître ridicule a priori, mais c’est apaisant quand on fait le vide en soi. C’est un exercice qui apaise, relaxe, déstresse, ressource, et nous fait prendre conscience de notre profonde connexion et complicité avec la splendeur de la nature.

Respirer

La respiration est une fonction naturelle de l’organisme qui consiste à inspirer de l’oxygène pour expirer du gaz carbonique. Elle est indispensable à la vie.

Il existe une technique de respiration pratiquée lors des méditations. Cette technique est indiquée contre l’angoisse et les agitations émotionnelles.

Elle consiste à inspirer posément en gonflant à la fois la poitrine et l’abdomen, et à expirer lentement. Il est conseillé de compter mentalement jusqu’à 5 lors de l’inspiration, et de l’expiration.

 Cet exercice étant lui-même une forme de méditation en soi, l’hypersensible en le pratiquant, doit aussi prendre le temps de s’écouter respirer.

 


Lisez aussi:

Le yoga : solution pour l’hypersensibilité émotionnelle ?

Témoignage stress post traumatique (libre de mon passé)