La respiration abdominale pour gérer ses émotions au sport

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La respiration abdominale pour gérer ses émotions au sport

Le sport

Le sport peut se définir comme une discipline rassemblant un ensemble d’exercices physiques, se pratiquant sous forme de jeux individuels ou collectifs pouvant donner lieu à des compétitions. Il en existe toute une panoplie de nos jours, avec plusieurs compétitions fréquentes.

Les sportifs qui les pratiquent et qui en font une carrière professionnelle, sont appelés des athlètes. Presque toutes leurs vies et celles de leurs familles en dépendent, financièrement parlant, parce qu’évidemment, ils rapportent beaucoup d’argent.

C’est le cas du football, du basketball, du base-ball, du tennis, du golf, de la boxe, etc.

Le sport est une discipline qui nécessite de l’effort et jouit d’un public large et admiratif. Les émotions y sont donc omniprésentes. Il faut donc bien les gérer, car il y en des bons et des mauvais qui influencent constamment, assurent et déterminent divers résultats.

Les émotions liées au sport

Pratiqué dans un cadre personnel, pour ses bienfaits sur la santé, les émotions ne sont pas si présentes que ça. Mais dans un cadre athlético-professionnel, les émotions sont à leur paroxysme.

Elles jouent ainsi un rôle majeur pour l’athlète, les participants, l’équipe et même la discipline de sport en question. Elles naissent de l’action et déterminent le résultat. Elles peuvent, soit avoir une influence favorable sur les performances de l’athlète, soit les entraver.

Les athlètes doivent donc identifier leurs émotions, voir ceux qui leur servent et gérer celles qui nuisent.

Effets de ces sentiments sur le sportif

La joie et l’enthousiasme sont par exemple des émotions positives qui peuvent booster les capacités des athlètes. Ce sont des émotions qui entraînent un surcroît d’efforts et de motivation pour une meilleure optimisation.

D’un autre côté la colère, la peur et la surprise sont susceptibles de tétaniser et d’affaiblir. Un athlète en colère fait beaucoup moins attention à ce qu’il fait, pire encore, un athlète surpris et apeuré perd ses moyens.

Il est donc obligatoire de savoir gérer et contrôler ses émotions au sport. Ceci peut se faire par la respiration abdominale.

La respiration abdominale pour mieux gérer

La respiration abdominale est une respiration lente qui se fait en gonflant d’air à la fois sa poitrine et son abdomen. Son but est d’éliminer les toxines, de diminuer les tensions, le stress, l’angoisse, et de favoriser la détente. 

Elle est très utilisée dans le yoga et dans la sophrologie. Antistress, cette respiration relaxe et permet de bien s’oxygéner le corps. Pratiquée sur le long terme, elle fait grandir la confiance en soi, aide à gérer les émotions et augmente la vitalité.

Comment pratiquer la respiration abdominale ?

C’est un exercice simple. Il faut :

  • S’allonger confortablement ou tenir son torse droit, et se détendre
  • Inspirer doucement par le nez tout en gonflant sa poitrine et son ventre, et expirer lentement ensuite par la bouche
  • Une fois l’air totalement expirée, stoppez votre respiration pendant quelques secondes puis recommencer

C’est un exercice à pratiquer sérieusement autant de fois que vous le souhaitez, en prenant le temps de bien réaliser lentement chaque phase d’inspiration et d’expiration.


Lisez aussi:

Hypersensible : comment faire face et être heureux ?

Le yoga : solution pour l’hypersensibilité émotionnelle ?