Témoignage stress post traumatique (libre de mon passé)

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Témoignage de guérison de stress post traumatique

Témoignage : respirer sa vie

Respirer sa vie pour guérir ses traumatismes : C’est possible. Il s’agit de la respiration holotropique, présentée par Stanislav Grof, un des pères de la psychologie trans-personnelle. 

Je m’appelle Joseph, j’ai 23 ans et je suis logisticien. Cette technique m’a été efficace pour me remettre de mes traumatismes. 

Qu’est-ce que la respiration holotropique 

C’est une respiration mise au point par Stanislav et Christina Grof, qui tend vers l’intégrité de l’être.  Elle permet de vivre des états modifiés de conscience et à prendre contact avec des zones refoulées de l’inconscient pour éventuellement guérir des traumatismes.

J’ai été victime d’une agression un soir alors que je rentrais un peu tard de mon travail.  Depuis ce jour maudit, il m’arrivait constamment de revivre cette agression et d’halluciner.  C’est la respiration holotropique qui m’a finalement débarrassé de cette épreuve constante. 

Comment l’utiliser pour guérir d’un stress post traumatique ?

La technique est simple, il s’agit de respirer de façon intensive, étendu sur un matelas. Les Grof, toutefois, utilisent aussi des musiques diffusées à forte intensité afin d’induire plus facilement les états modifiés de conscience des patients.

Cette pratique n’a pas de timing fixe. Toutefois, il est plutôt rare que les sessions de respiration holotropique dépassent deux ou trois heures.

Après une heure de bonne respiration intensive, mon corps se met soudainement à palpiter comme s’il était emporté par une gigantesque vague orgasmique.

Cette vague me parcourt des pieds à la tête et s’accompagne d’un sentiment d’abandon à une énergie vitale qui n’a rien à voir avec ma volonté personnelle. Le mouvement peut durer quelques minutes et disparaît ensuite doucement tout comme la vague qui vient mourir sur la plage. 

Avec qui ? 

Les expérimentateurs devant être deux, je le faisais à tour de rôle avec Donatien (un ami qui s’y connaissait). Il était un peu comme mon thérapeute. 

Pour Grof, les états non ordinaires de conscience induits par la respiration holotropique semblent fonctionner «comme des radars intérieurs, apportant automatiquement à la conscience les contenus de l’inconscient qui ont la plus forte charge émotionnelle et qui sont les plus importants et pertinents à ce moment-là ».

Dans ce cas, le rôle du thérapeute est de «créer un environnement sécurisant et de supporter avec confiance et inconditionnellement tout ce qui arrive.  » 

Respiration holotropique, différences avec la psychothérapie habituelle 

Selon Grof, le fait de travailler sur du matériel biographique dans des états non ordinaires de conscience diffère en deux du travail psychothérapeutique habituel.

La première différence est que la personne ne se souvient pas des événements émotionnels significatifs mais en refait l’expérience par les « émotions, des sensations physiques et même des perceptions sensorielles originales correspondant à leur âge au temps de cette expérience.  » 

La seconde différence est qu’au lieu de confronter seulement des psycho-traumatismes, les «gens ont souvent à revivre et à intégrer des traumatismes qui sont principalement de nature physique », notamment des opérations, des accidents, des maladies d’enfant.

Il faut noter que la respiration holotropique n’est pas conseillée aux gens souffrant de maladie mentale, ni aux personnes ayant certains types de problèmes cardio-vasculaires ou circulatoires. Ces derniers ne sont pas aptes à explorer leurs désirs refoulés pour la connaissance de soi.


Lisez aussi:

Quelle méditation pour la personne hypersensible ? 

Témoignage hypersensibilité émotionnelle (si j’avais su avant)